Beausemblant d'hier

22 mai 2017

ECOLE BEAUSEMBLANT - 67-68

ecole beaus 67-68 red

Posté par belsimilien à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 mai 2017

ECOLE BEAUSEMBLANT -

Il y avait la petite semaine au ski (3 jours) l'hiver,

sortie ski journée red

et puis venait la fin juin où l'on terminait une année scolaire

Kermesse red

et parfois des "maîtresses" ne revenaient pas l'année suivante.

Au revoir maitresse red

Posté par belsimilien à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mai 2017

ECOLE BEAUSEMBLANT -

Journée portes ouvertes au stade de Beausemblant.

Cette journée présentait l'avantage de se faire rencontrer nos deux villages dans une ambiance festive, et  les dirigeants du club de foot pouvaient "recruter" de futurs adhérents. Tout ce petit monde se connaissait, se cotoyait tant au foot qu'au basket à Laveyron car certains des enfants étaient déjà inscrits dans ces clubs. Ce sont aussi de bons souvenirs. Les photos ne sont pas d'une qualité extrème, mais on reconnait quand même les jeunes mamans et papas, un peu moins les enfants.

journéee porte ouverte red

Mais il me semble que l'on terminait cette journée, par "un" verre de l'amitié et par un repas en commun, non ?

 

Posté par belsimilien à 08:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 mai 2017

ECOLE BEAUSEMBLANT - Foyer Laïque

Une petite rétro pas si vieille que ça... mais tout de même ! (année 90 environ)

foyer laique novelle formule red

 

Posté par belsimilien à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mai 2017

LAVEYRON - Classe 12 suite

né aussi en 1892:

Pierre Bruyère :

Il est tuilier  à Laveyron comme son homonyme, mais lui, il mesure 1.80 m, ce qui devrait être repérable sur la photo ! Sauf que dans le cas précis, ces hommes sont tous grands : Ils sont même bien au-dessus de la moyenne.

classe 1912

Sous les drapeaux depuis le 08 octobre 1913 il part le 2 aout 14 pour le front en Alsace. Son régiment (97eme RI) ira dans les Vosges, après quoi sera dirigé dans l'Artois pour protéger Arras de l'ennemi. Le 02 octobre P. Bruyere tombera aux mains de l'ennemi à Wancourt. Son régiment fort de 4000 hommes au début de la campagne, n'en compte plus que 1000. Il ne sera rapatrié que le 12 janvier 1919, au 75eme RI, il attendra sa libératon qui n'arrivera que le 23 aout 1919. Pour lui aussi ce sont 6 années de sa jeunesse qui viennent de s'envoler.

Paul Marcoux

Il est aussi tuilier, mais noté comme conducteur d'auto et comme agriculteur. taille de 1.74 m.

Incorporé en octobre 1913 dans un régiment d'artillerie il est rapidement affecté dans un régiment du train. Il va changer 5 fois d'escadron du train tout au long du conflit, il embarquera même pour l'armée  d'Orient le 1 mars 1917 jusqu'à sa libération au 25 aout 1919. Il est passé sans dommage ses 6 années dont pourtant 2 années dans l'armée d'Orient qui était loin d'être de tout repos et où la maladie emportait nos soldats autant que le front.

Charles Perret

Agriculteur, c'est aussi un grand jeune homme de 1.77 m.

Appelé le 10 octobre 1913 au 75° RI il se retrouve aux armées le 05 aout 1914. Nommé caporal le 17 septembre 14,  il est blessé le 25 septembre à Lihons. Tout d'abord porté disparu, blessé, il est en fait prisonnier le 26.09.14. Rapatrié le 12.12.1918. Passé au C.O.A par erreur le 23.02.19, il sera réformé, reconnu avec invalidité de 10% du fait de sa "diminution respiratoire consécutive à une plaie pénétrante de poitrine par balle" le 11.06.1919. Apparemment il a gardé la balle dans le poumon, en 1922 il est pensionné à 20% d'invalidité, amaigrissement, toux. Cela a du être difficile de garder une activité avec une balle dans le poumon, mais avec 3 enfants à nourir... N'apparait aucune mention de médaille ou quoi que ce soit de reconnaissance militaire, ni de la nation pour le remercier d'avoir passé 6 années comme soldat, dont 4 comme prisonnier. Il lui restera toutes les années de souffrances futures pour le rappeler à sa triste jeunesse.

Julien Robin

Maréchal ferrant de 1.74 m appelé le 01 octobre 1913 au 17 rgt dragons on devine pourquoi.

Il va resté dans ce régiment jusqu'au 10 mars 1915 et passe au 32e d'infanterie pour certainement y continuer d'exercer son métier jusqu'à sa démobilisation le 26 aout 1919. Il a traversé l'orage apparemment sans dégat, ce qui n'enlève rien au courage qu'il leur a fallu à tous ces soldats, quel que fût leur rôle pour tenir, tenir encore et ceci pendant les 6 années.

et puis il y a Eugène Paradis.

Il est agriculteur à Laveyron et comme ses camarades il est appelé à faire son service militaire dés le 01 octobre 1913, et comme Julien Robin, il est affecté au 17eme régiment de Dragons. Il y a fort à penser qu'ils ont du faire la route ensemble et se sont soutenus tout au long de leur service. Aux armées le 02 aout 1914, mitrailleur, il sera bléssé une première fois dans l'offensive d'Alsace peut être à Hirtzbach ou Carspach où ils se sont battus le 12 aout, il est  évacué sur l'hopital de Belfort le 14 aout. Rien de noter sur sa blessure. Il va traverser bien d'autres champs de bataille en 1915 et 1916 jusqu'à ce 14 juin 1917 où il est bléssé grièvement à l'abdomen à côté de sa pièce (mitrailleuse). Il est évacué des tranchés pour l'hopital de Bouleuse où il décèdera le 6 octobre 1917, soit 4 mois plus tard, des suites de ses blessures. Il est cité à l'ordre du régiment, décoré de la croix de guerre avec étoile de bronze "Excellent mitrailleur s'étant déjà fait remarquer par son courage, le 14 juin, a été grièvement bléssé à côté de sa pièce"

Laveyron a eu à déplorer la perte de 3 enfants Paradis dont les 2 frères Joseph (1914) et Clément (1915).   Comment peut-on se remettre d'une telle fatalité ?

Reste à positionner ces classards sur la photo, mais j'ai 7 noms mais que 6 hommes sur la photo, dont M. Béolet déjà situé. Qui peut nous aider ?

 

sources :

Archives de la drome

http://www.chtimiste.com/regiments/cavalerie.

Historique du 97e Régiment d'Infanterie Alpine publié à l'occasion du congrès du 17 mai 1953 à Chambéry. Périodes 1914 - 1918 et 1939 -1940.
Numérisation le 16 juillet 2015.

Posté par belsimilien à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 mai 2017

LAVEYRON - Classe 12

 

CLASSE 12 :

Grand merci à Henri Pascal pour cette photo.

classe 1912

Ils sont nés en 1892, la photo a été prise en septembre 1913, dans un an, pour la majorité, ils feront partie des premiers soldats à partir sur le front, car ils seront déjà sous les drapeaux.

Présents sur cette photo :

Avec certitude en bas à gauche, assis, Emile Béolet. Il ne partira pas, étant "exempté" de service militaire du fait de la perte d'un oeil dans son enfance.

Mais l'armée a toujours besoin de plus de bras, et c'est ainsi qu'il est appelé en mai 1917 au 75e Rgt D'infanterie (Romans). Il passe à la 14eme section de C.O.A abréviation de "Commis et Ouvriers militaires d'Administration" où ils sont employés à toutes sortes de taches non combattantes. (cuisine, administration, usine etc..) Pour en savoir plus sur les C.O.A

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/qui-cherche-quoi/unites-unites-combattantes-sujet_8532_1.htm

Le 20 juillet 1918 l'armée se rend tout de même compte, après un nouveau passage devant le conseil de réforme, de la perte de l'oeil et le refait revenir au 75e Rgt Inf. au service auxiliaire.

Il ne sera libéré que le 24 aout 1919.

Sont nés en 1892 à Laveyron 6 autres futurs soldats :

Joseph Bruyère, appelé le 9 octobre 1913 au 22e bataillon de Chasseurs se retrouve le 02 aout 14 sur le front. Blessé le 22 de ce mois, certainement aux portes de Colmar, il est évacué.(aucune indication sur sa blessure). Le 26 novembre 1914 il passe au 11 Btl de chasseurs alpins. Le 1er janvier 1916 Il sera fait prisonnier à la bataille de Hartmannswillerkopf dans le massif des vosges, lieu où périront prés de 25 000 soldats en 4 batailles. En lien la page de l'historique du 1er janvier.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6340988g/f26.item.r=Historique_du_11e_bataillon_de_chasseurs_alpins

Rapatrié le 12 décembre 1918 l'armée désireuse de garder tous ses soldats, au 75 eme RI, le libèrera le 24 aout 1919...  6 ans après son arrivée ! Il a un enfant qui doit avoir 9 ans maintenant.

(Sources : Archives départementales de la Drôme).

à suivre...

Posté par belsimilien à 18:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 avril 2017

PARIS-NICE

"Paris-Nice" à Beausemblant, en attendant peut être le "Dauphiné".

 

tête du pelonton red

Posté par belsimilien à 20:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mars 2017

ECOLE LIBRE 1933

Mme Destailleur, nous fait parvenir cette  photo de 1933, qui la tient de la collection de Mme Bruyère.

 

ecole libre 1933 avril red ret colecole libre 33(Un doute subsiste sur l'enfant Linassier)

Posté par belsimilien à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 mars 2017

ECOLE LIBRE 1926

Ecole libre, des soeurs, privée... appelez là comme vous voulez, c'était l'école de Beausemblant. En fait nous devrions dire la première école existante de Beausemblant car l'enseignement, avant que ne soit instauré l'enseignement obligatoire, n'était dispensé que par des religieux. On pouvait s'acquitter de cet enseignement auprès de l'école, mais il était gratuit pour les enfants de familles très modestes.

Photo de classe de l'école des Soeurs datée de 1926. Elle est sortie de la collection privée de Mme Destailleur, qui peut même nous fournir les noms des élèves.

N'est-ce point merveilleux ?

ecole libre 1926 red

ecole libre 1926 ret

 

Elles sont rares les photos de l'école des Soeurs.

Mais vous, qui de temps en temps passez voir les photos du blog, vous, si vous en possédez que vous n'avez encore pas vues ici : envoyez les moi ! Il en existe forcément d'autres, de plus vieilles, de plus récentes, cela n'a aucune importance, nous voulons les voir !

Posté par belsimilien à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

24 février 2017

CLASSE 38

PHOTO de Mme Destailleur que je remercie de sa participation à combler les photos de classe.

 

classe 38 Morel Jeanne

Les noms connus des filles assises : en partant de la gauche Morel Jeanne (2eme) - Marguerite Vizier( Pleynet)  (née à Laveyron- 3eme)

Les noms trouvés dans les actes de naissances de Beausemblant :

Hommes : Bertrand louis - Bruyere Marcel - Girardin Prosper - Paquien Auguste - Tavan Fernand - Reynaud Gustave

Femmes : Costet Hélène - ) -  Delmulle Raymonde -

Trouvés sur recensement de 1936 et de Beausemblant :

en hommes : Eugène Ferragut - Garnier Paul - Camille Valençon  (coiffeur né à lyon) - Louis Lachaud (Annonay-domestique)

En femme : Louise Tracol (lyon)

Reste à trouver la personne qui pourra nous renseigner sur les autres personnes présentes sur la photo.

 

 

Posté par belsimilien à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :