Une carte postale du monument dans les années 20

 

 

 On y retrouve les symboles qui ornent régulièrement ces monuments.

 

 

-           La forme pyramidale le lien en terre le ciel et la terre, forme ancienne déjà utilisée dans l’antiquité.

-           La palme,  c’est la  victoire et le  sacrifice.  Elle peut être lue comme le symbole du martyre chez les chrétiens.

 

-           La croix de guerre en signe d’honneur rendu à tous les soldats réconciliant ainsi pratiquants et laïcs.

 

-           « La commune de Beausemblant à ses enfants morts pour la patrie » a été l’épitaphe la plus souvent choisie par les communes.

 

-           Le bas relief en bronze du poilu glorieux casqué les mains en appui sur la garde de la baïonnette, la république présente avec le drapeau en arrière plan, surveillant l’ennemi,  prêt à combattre,  il protège la patrie (pro Patria).  Le casque c’est celui de l’invincibilité, les feuilles de chêne de la victoire en couronne sur celui-ci. Tous les symboles « républicains » ont été réunis….

 

 

 

 -           Les feuilles de lauriers dessous ce bas relief et sur les 4 faces : la victoire, le courage, l’héroïsme

 

 

 -           Le carré  délimité par 4 obus. Ils nous rappellent le rôle de l’artillerie dans cette guerre, mais souvent ces obus sont liés par une chaine interdisant ainsi à ces obus de donner encore la mort. La mort enchainée.

 

 

 

On le devine à peine sur la carte des années 20, mais mieux sur cette prise, (dans les années 30)  il y avait sous le bas relief en bronze un ensemble de médaillons regroupés en cercle, 16 photos de soldats.

Pourquoi uniquement 16 alors que l’on en décompte 29 ou 31 (33 après 1922) selon la liste.

De 1914 à 1916   16 noms sur la plaque côté nord

De 1916 à 1922  17 noms sur la plaque côté  sud (15 avant 1922)

Y avait-il le même ensemble de médaillons sur l’autre face opposée ?

Quoi qu’il en soit ils ont disparu ! En quelle année ?

J'ai demandé à M. Bonévêque qui a travaillé longtemps pour la commune, s'il avait souvenir de ces médaillons. Il ne les a jamais vus, ils avaient donc déjà disparu au début des années soixantes. La logique voudrait qu’à la suite de la seconde guerre mondiale et de la guerre d’Algérie les nouveaux noms à inscrire sur une plaque aient imposé la dépose de ces médaillons. Mais alors, pourquoi les avoir "jetés" ?

On t ils disparu de la même manière que ce bout de stèle (VIeme s.) découvert à Creure dans les années 80 ????

monument red